Les publications

Filtrer par :

Ou :

Comment augmenter l’intérêt pour une cause taboue voire invisible?

Cahiers de recherche

Par Jennifer Fils-Aimé, dans le cadre de l’obtention du certificat en gestion philanthropique de l’UdeM.

Supervisé par Diane Alalouf-Hall

L’exploitation sexuelle est bel et bien un problème réel dans la province et concerne un grand nombre de personnes. Mais pourquoi y a-t-il peu d’engagements face à cette cause? Est-ce parce que le sujet de la sexualité est encore trop tabou? Est-ce parce qu’il y a une mauvaise compréhension de cette industrie? Ou est-ce parce que les gens pensent qu’il n’y a pas tant de victimes que l’on prétend? Tant de questionnements qui m’amènent à poser la question suivante : comment les organismes, venant en aide aux femmes victimes de trafic d’exploitation sexuelle, peuvent attirer l’attention des donateurs et du grand public à cette cause invisible mais pourtant bien réelle? 

À Montréal, la Concertation des luttes contre l’exploitation sexuelle (la CLES) est le seul organisme du Québec qui se porte secours exclusivement aux victimes d’exploitation sexuelle. Comme nous le verrons plus tard, elle rencontre des défis pour attirer l’attention du grand public. Un problème social si percutant, si horrible, notre société ne semble pas être profondément atteinte, affectée, ou concernée par ce crime outrageant qui déchire la vie de millions de personnes. Ma recherche a tenté d’identifier les raisons pour lesquelles la société semble détachée de ce phénomène et différentes avenues ont été explorées pour prévenir et sensibiliser le grand public à cette cause. 

La récurrence des enjeux de dotation de ressources bénévoles quelles en sont les causes possibles?

Cahiers de recherche

Par Elaine Taillon, dans le cadre de l’obtention du certificat en gestion philanthropique de l’UdeM.

Supervisé par Diane Alalouf-Hall

 

La recherche sur le bénévolat au Québec réalisée par le Laboratoire en loisir et vie communautaire de L’UQTR mentionne que: « le recrutement est ressorti comme étant LE principal besoin, LA priorité des organismes »1. Et pourtant, les statistiques démontrent qu’environ 17 millions de Canadiens 2 avaient contribué en heures bénévoles l’équivalent d’à peu près 1 million d’emplois à temps plein par année, la moyenne individuelle de cette contribution se chiffrant à 128 heures au Québec (Stat Can, 2015). Malgré l’implication citoyenne, les organismes ont encore peine à recruter leurs bénévoles. Ils ont pourtant accès à de multiples études, formations et recommandations d’experts pour les aider à surmonter tous leurs enjeux de recrutement et amorcer les 59% des Canadiens âgés de 15 ans et plus. 4 changements nécessaires pour rehausser leur taux de succès en matière de dotation de ressources bénévoles. Qu’est-ce qui les empêche réellement mettre de l’avant tout leur nouveau savoir et savoir-faire pour répondre à leur principal besoin, leur priorité no 1?

 

La survie des organismes de bienfaisance en temps de crise : concilier les besoins financiers pressants des OBE et la capacité des grandes corporations à leur allouer des fonds rapidement

Cahiers de recherche

Travail dirigé de fin d’études de Pascale Jullien dans l’obtention du certificat en gestion philanthropique de l’UdeM. 

Nous faisons donc face, d’un côté, à des organismes de bienfaisance qui ont des besoins urgents d’entrée de fonds dans le but de pouvoir aider la population. De l’autre, à de grandes entreprises subventionnaires qui, alors qu’elles doivent, elles aussi, se réorganiser et adapter leur cadre de travail, sont confrontées à un afflux de demandes de soutien financier auxquelles elles ne pourront pas toutes donner suite. Ainsi, dans un contexte de crise, comment concilier les besoins financiers pressants des OBE et la capacité des grandes corporations à leur allouer des fonds rapidement ?

Face au virus, l’apport de la philanthropie

Articles généralistes

Par Diane Alalouf-Hall, Jean-Marc Fontan et David Grant-Poitras

Respectivement chercheuse et coordonnatrice à PhiLab-Québec ; codirecteur de PhiLab-Canada ; chercheur à PhiLab-Québec, UQAM

Pour le Devoir, Libre opinion.

L’Année PhiLanthropique – Hors-Série COVID-19 – Mai 2020

Revue Année PhiLanthropique

L'Année PhiLanthropique COVID-19

 

 

L’Année PhiLanthropique Hors-Série COVID-19

L’Année PhiLanthropique est une publication spécialisée dans la diffusion de connaissances scientifiques et professionnelles dans le domaine de la philanthropie et plus précisément de la philanthropie subventionnaire. La revue répond au besoin de rendre disponible, en français et en anglais, des connaissances principalement produites ou mises en valeur par des activités scientifiques réalisées au sein du Réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie (PhiLab).

La pandémie du COVID-19 nous a conduit à la production d’un premier numéro Hors-Série.

Pour lire la revue version feuilletée, c’est ici

 

 

Trouvez la liste des articles inclus dans la revue ci-bas:

 

Philanthropic Foundations in Canada – Landscapes, Indigenous perspectives and pathways to change

Livre

Edited by Peter R. Elson, Sylvain A. Lefèvre and Jean-Marc Fontan
“This book marks a turning point in the evolution of Canada’s philanthropic landscape – a testament to new and ground-breaking knowledge that reflects a distinct Canadian foundation sector. Explore established and emerging landscapes, Indigenous perspectives on philanthropy and creative and innovative pathways to change.”
E-book and Print versions are available here:

La pandémie va-t-elle ( vraiment ) changer nos habitudes ?

Articles généralistes

“Cet article a été écrit à la suite d’un appel à contributions de la Revue française de gestion dans le contexte de la crise sanitaire engendrée par le virus de le Covid-19”La Conversation

Léo Trespeuch, Professeur en Sc. de Gestion et co-fondateur de l’observatoire de la philanthropie, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR); Aurélie Corne, Maître de conférences en sciences de gestion, Université de Perpignan; Béatrice PARGUEL, Chercheure CNRS, Université Paris Dauphine – PSL; Dominique Kreziak, Maître de conférences en sciences de gestion, Université Savoie Mont Blanc; Fabien Durif, Professeur titulaire, directeur de l’Observatoire de la consommation responsable (OCR) et du Laboratoire FCI GreenUXlab, Université du Québec à Montréal (UQAM); Florence de Ferran, Assistant researcher, Université de La Rochelle; Hélène Michel, Enseignant-Chercheur – Gamification & Innovation, Grenoble École de Management (GEM); Jean-Luc Giannelloni, Chair professor, Université Grenoble Alpes; Jean-Marc Fontan, Professeur titulaire, Université du Québec à Montréal (UQAM); laurent.botti@univ-perp.fr, Maître de conférences à l’UPVD, Université de Perpignan; Mathieu Lajante, Assistant professor in marketing, Université Laval; Mireille Lalancette, Professor, Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR); Myriam Ertz, Professeure adjointe en marketing, responsable du LaboNFC, Université du Québec à Chicoutimi (UQAC); Nicolas Peypoch, Professeur des Universités, Université de Perpignan et Robinot Élisabeth, Professeure en marketing, Co-foundatrice de l’Observatoire de la Philanthropie

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation.

Définir La Philanthropie : Les Fondations Au Canada

Infographie

 Au Canada, c’est au début du 20e siècle, comme dans de nombreux pays, que sont créées les premières lois qui définissent le périmètre de la philanthropie et donnent une reconnaissance officielle à ces organisations. 

Infographie

L’Année PhiLanthropique – Volume 1 – mai 2019

Revue Année PhiLanthropique

Le lien pour la version à feuilleter

L’Année PhiLanthropique est une publication spécialisée dans la diffusion de connaissances scientifiques et professionnelles dans le domaine de la philanthropie et plus précisément de la philanthropie subventionnaire. La revue répond au besoin de rendre disponible, en français et en anglais, des connaissances principalement produites ou mises en valeur par des activités scientifiques réalisées au sein du Réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie (PhiLab).

Résultats préliminaires – Infographie “Les professionnels-les de la gestion philanthropique

Infographie

Ce projet s’intègre dans le second axe de recherche du Philab qui cherche à comprendre et à expliquer les modalités relationnelles qui existent entre les intervenants du système philanthropique. Notre projet vise une catégorie précise d’intervenants : celle des professionnels qui œuvrent au développement philanthropique et à la collecte de fonds dans les organismes à but non lucratif (OBNL) et les organismes de bienfaisance enregistrées (OBE). Professionnels clé pour soutenir la mission et le programme d’activités des organismes, ces experts du financement philanthropique forment un groupe qui revendique la reconnaissance de leur expertise professionnelle dans un contexte de pauvreté des ressources et d’incompréhension de leurs besoins.Ce projet vise à mieux comprendre les pratiques et les stratégies professionnelles des experts qui œuvrent au développement philanthropique et à la collecte de fonds dans le milieu des organismes à but non lucratif (OBNL) et des organismes de bienfaisance enregistrées (OBE). Plus précisément, le projet vise à connaître les profils des professionnels en gestion philanthropique.

Trajectoire historique de la Fondation Lucie et André Chagnon

Cahiers de recherche

Collaborations in the philanthropic grantmaking sector

Présentations

Fontan, J.M. (2016). Collaborations in the philanthropic grantmaking sector, présenté dans le cadre de la conférence de l’Association de recherche sur les organismes sans but lucratif et de l’économie sociale, ARES. Calgary, AB.

Philanthropic foundations: A new voice in the public debate. The Call of Nine Quebec-Based Foundations Against the Impact of Provincial Austerity Budget on Social Inequalities

Présentations

Lefèvre, S. & Berthiaume, A. (2016). Philanthropic foundations: A new voice in the public debate. The Call of Nine Quebec-Based Foundations Against the Impact of Provincial Austerity Budget on Social Inequalities, présenté dans le cadre de la conférence de l’Association de recherche sur les organismes sans but lucratif et de l’économie sociale, ARES. Calgary, AB.

Comparing Grantmaking in Canada and the US

Présentations

Rigillo, N. (2016). Comparing Grantmaking in Canada and the US, présenté dans le cadre de la conférence de l’Association de recherche sur les organismes sans but lucratif et de l’économie sociale, ARES. Calgary, AB.

Charity and Politics

Articles académiques

Stauch, J. (2016). Charity and Politics. Calgary. Blog post dans “Perspectives on Community Prosperity”, 12/01/16.

Le rôle des fondations privées au Québec : un point de vue de l’intérieur

Articles académiques

(2016). Le rôle des fondations privées au Québec : un point de vue de l’intérieur. Table-ronde de 2010 animé par Sylvain Lefèvre et Johanne Charbonneau, autour des réflexions de Benoit Lévesque, Sylvie Paquerot  et Marie-France Raynault. Lien social et Politiques, n° 75, p. 71-89.

Sauver le monde par prélèvements automatiques

Articles académiques

Lefèvre, S. & Rocheleau, S. (2015). Sauver le monde par prélèvements automatiques. Bédéreportage, Nouveau Projet n°7, Montréal. (Available only with subscription)

Sauver le monde par prélèvements automatiques

Articles généralistes

Lefèvre, S. & Rocheleau, J. (2015). Sauver le monde par prélèvements automatiques. Bédéreportage, Nouveau Projet n°7, Montréal.
(Abonnement nécessaire).