David Grant-Poitras

Biographie

Je suis en charge de la PhiBliothèque, un bulletin mensuel qui élabore et présente des sélections de références scientifiques sur diverses thématiques liées à la philanthropie. Enfin, pour alimenter le blogue du PhiLab, je rédige régulièrement de courts articles qui explorent l’activité philanthropique de fondations québécoises. En dehors du laboratoire, je suis étudiant à la maîtrise de sociologie et je rédige mon mémoire qui porte sur l’émergence d’une finance socialement responsable dans les fondations philanthropiques canadiennes.

Publications

COVID-19 régime providentiel québécois

COVID-19 : des marqueurs de crise humanitaire invitent à repenser l’État social

Article du PhiLab Québec discutant comment la crise humanitaire de la COVID-19 nous mène à repenser le régime providentiel québécois. À l’instar de la grippe H7N9 (2013) et du virus ...
Lire la suite
coronavirus organisations de bienfaisance

Face au coronavirus, une mobilisation sans précédent des organisations de bienfaisance

1er avril 2020 - Face au coronavirus, une mobilisation sans précédent des organisations de bienfaisance Au Québec comme partout ailleurs, la pandémie du COVID-19 provoque un état d’urgence sans précédent ...
Lire la suite

Réaction à la conférence de Mme Hilary Pearson

Réaction à la conférence de Mme Hilary Pearson, réalisée dans le cadre de la Conférence inaugurale 2019-20 du Certificat en gestion philanthropique et du PhiLab. Après plus d’une quinzaine d’années ...
Lire la suite

La Fondation de l’UQAM se retire en douce des énergies fossiles

Alors que par le passé la Fondation de l’UQAMavait exclu de son portefeuille financier les industries du tabac et des armements, c’est maintenant au tour du secteur des énergies fossiles ...
Lire la suite
Chargement…

Prix et distinctions

L’élève le plus souriant de la polyvalente – 2009

Divers

Gymnaste retraité et père d’un Lapin. Je n’ai pas de moto, mais un jour peut-être, qui sait. J’aime lire et m’adonner à des activités contemplatives. Je m’épanouis pleinement lorsque je suis en forêt ou à la plage, mais, comble du paradoxe, j’habite Montréal. Quand je suis triste, j’écoute des chansons de Marjo ou de Jerry Boulet ; quand je suis heureux aussi. Je n’aime pas l’équitation et la musique country.