Projets de recherche du Réseau

Le Réseau canadien de recherche partenariale sur la philanthropie (PhiLab), a reçu un financement CRSH en 2018 sous le nom “Evaluation du rôle et des actions de fondations subventionnaires canadiennes en réponse à l’enjeu des inégalités sociales et des défis environnementaux”.

Le Réseau PhiLab soutient trois types de recherche au travers de 5 axes de recherche.

  1. La recherche sectorielle pancanadienne réalisée par les chercheurs-es d’équipes partenariales de recherche lesquels sont soutenus par le Pôle administratif du PhiLab. Certaines recherches sont soutenues par le centre sectoriel des Premières Nations. Les responsables de la recherche initiée à l’échelle nationale sont les co-directeurs du projet PhiLab-CRSH: Peter R. Elson et Jean-Marc Fontan. Ces recherches traitent, à titre indicatif des points suivants : pratiques de « finance responsable »; les impacts de l’action philanthropique subventionnaire sur la question sociale; les impacts de l’action philanthropique subventionnaire sur la question environnementale; le lien Philanthropie / Peuples Autochtones dans une perspective postcoloniale et de décolonisation.
  2. La recherche territorialisée réalisée par les chercheurs-es d’équipes partenariales de recherche lesquels sont soutenus par leur Centre régional d’affiliation (4 Centres régionaux : Ouest, Ontario, Québec, Atlantique). Le PhiLab soutient également des recherches dans les unités affiliées à l’international (4 unités internationales: France, USA, Amérique Latine, Afrique). Ces recherches réalisent principalement des portraits régionaux et sectoriels de la philanthropie.
  3. La recherche fondamentale pour favoriser des études comparatives, des analyses visant une systématisation ou une théorisation. Cette recherche fondamentale est soutenue par le pôle administratif du PhiLab. Chaque projet a une portée théorique : Analyse historique, typologies, concepts centraux, analyse systémique, analyse comparative.

 

 

Axe 1: Réflexions sur une théorie de la philanthropie
Le capital en commun ? La collaboration entre fondations philanthropiques et le Bâtiment 7

Centre régional du Québec

Responsable du projet: Sylvain A. Lefèvre

Partenaire principal: Jacques Bordeleau (Béati)

Équipe de recherche:  David Grant-Poitras

Description:Autogéré par le Collectif 7 à nous, le Bâtiment 7 est une propriété collective, située dans le quartier Pointe Saint Charles à Montréal. Il abrite plusieurs services adaptés à la réalité du voisinage, dans une perspective inclusive, de partage et de mise en commun. Un pôle de services et d’activités artistiques, culturelles, sociales et politiques regroupe aujourd’hui une épicerie solidaire, une brasserie, une fonderie, une menuiserie, un atelier de mécanique automobile et un autre pour les vélos, un lieu d’accueil pour les jeunes du quartier et un espace santé. D’autres phases de développement sont prévues afin d’accueillir des espaces de travail et de services à la population, tout en garantissant l’accessibilité du lieu à tous-tes, avec un parti pris affirmé pour les personnes marginalisées et appauvries. Le B7 vise à créer un écosystème d’expérimentation et d’apprentissage pour promouvoir l’autonomie, l’interdépendance. Il le fait via un mode de gestion démocratique horizontal et inclusif et s’affirme solidaire et engagé envers d’autres luttes pour la justice sociale et la réappropriation collective des quartiers et villes. Comment comprendre qu’une initiative comme le Bâtiment 7, qui se situe explicitement du côté des « communs » nourrie par une pensée anarchiste, puisse chercher un soutien du côté de fondations privées ? Ce projet vise à éclairer les conditions de possibilité, sociales, économiques et politiques, d’une telle collaboration et ses défis.

Impact of operational funding

Centre Régional de l’Ontario

Responsable de projet: Susan Phillips

Partenaires: United Way of Greater Toronto

Description du projet: This proposal is a collaboration of the United Way of Greater Toronto, PhiLab and the research team of the SSHRC Insight Grant on Financing Charities (Susan Phillips, PI) with the aim of studying the effects of sustained operational funding on human service charities over a fifteen-year period. The core research team would be: Susan Phillips and Nathan Grasse, Carleton University; Jesse Lecy, Arizona State University; Julia Carboni, Syracuse University; and Iryna Khovrenkov, University of Regina. Our request to the PhiLab partnership grant is for funds for a Ph.D. student to assist in data analysis from mid-June to mid-December 2019, with the funds to be held by Susan Phillips at Carleton University. This project examines the effects of sustained operational funding on human service nonprofits over a fifteen-year period relative to comparable organizations that lacked such support as a component of their grants.

Impact investing/ finance responsable

Recherche Pancanadienne

Responsable du projet : Marguerite Mendell

Membres de l’équipe : Nancy Pole et David Grant-Poitras

Les impacts de la philanthropie subventionnaire

Recherche Pancanadienne

Responsable du projet : Marie Bouchard

Membres de l’équipe Nancy Pole

Organismes partenaires : Tiess

Philanthropy and Regulatory Questions

Recherche Pancanadienne

Responsable du projetKathryn Chan

Axe 2 : Méthodes innovantes de recherche en philanthropie
Groupe de codéveloppement professionnel : une approche de formation et une méthode de recherche

Centre régional du Québec

Responsable du projet: Nathalie Lafranchise

Membres de l’équipe: Maxime Paquet, Wendy Reid, Amélie Bruneau-David.

Partenaires: PhiLab, CISSS de Laval, CISSS du Bas-Saint-Laurent, CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue, CISSS de l’Outaouais, CIUSSS Capitale-Nationale, Fédération Québécoise des médecins omnipraticiens, Clinique Pure, Confédération des syndicats nationaux, Fédération Québécoise des coopératives scolaires, Associations des administratrices et des administrateurs de recherche universitaire du Québec, Revenu Canada, Transport Canada, HEC Montréal, Polytechnique Montréal, Coach Évolution, Association Québécoise de Codéveloppement Professionnel, Mentorat Québec. Fonds de recherche participant : Deux subventions obtenues par le CRSH, dans le cadre du concours Développement de partenariat. (2013-2016; 2017-2020)

Description: L’équipe de recherche étudie, depuis 2013, l’optimisation des impacts individuels et organisationnels des groupes de codéveloppement professionnel (GCP). Le GCP est une approche de formation en groupe restreint et comprenant une personne animatrice. Elle s’appuie sur une méthode structurée en sept étapes qui mise sur les interactions et la réflexion individuelle et collective, dans le but de faciliter des apprentissages et l’amélioration des pratiques. Lorsque les objectifs du groupe sont arrimés au plan stratégique de l’organisation ou à l’une de ses visées, un GCP peut soutenir un changement, une transformation ou une innovation. Le GCP permet d’approfondir des situations en les interrogeant et en bénéficiant de l’intelligence collective à l’oeuvre. La méthode proposée ainsi que la perspective d’apprentissage qu’adopte un GCP contribuent à soutenir la production de nouveaux savoirs au sein du groupe. Le GCP est donc aussi un bon moyen pour faire avancer la connaissance sur un sujet, tel que la philanthropie, ou plus précisément, sur ses enjeux et ses moyens, par exemples. Notre communication s’attardera donc, dans un premier temps, à définir le GCP, à expliciter son fonctionnement et à exposer ses conditions de réussite. Dans un second temps, nous présenterons des résultats découlant de nos travaux quant aux connaissances et compétences qui se construisent dans nos groupes participants.

Axe 3 : Portraits sectoriels ou territoriaux de la philanthropie
Portraits et pratiques des professionnels en gestion philanthropique au Québec

Centre régional du Québec

Responsable du projet: Caroline Bergeron

Membres de l’équipe: Diane Alalouf-Hall

Partenaires: APGP et FEP UdeM

Description: Ce projet s’intègre dans le second axe de recherche du Philab qui cherche à comprendre et à expliquer les modalités relationnelles qui existent entre les intervenants du système philanthropique. Notre projet vise une catégorie précise d’intervenants : celle des professionnels qui œuvrent au développement philanthropique et à la collecte de fonds dans les organismes à but non lucratif (OBNL) et les organismes de bienfaisance enregistrées (OBE). Professionnels clé pour soutenir la mission et le programme d’activités des organismes, ces experts du financement philanthropique forment un groupe qui revendique la reconnaissance de leur expertise professionnelle dans un contexte de pauvreté des ressources et d’incompréhension de leurs besoins.Ce projet vise à mieux comprendre les pratiques et les stratégies professionnelles des experts qui œuvrent au développement philanthropique et à la collecte de fonds dans le milieu des organismes à but non lucratif (OBNL) et des organismes de bienfaisance enregistrées (OBE). Plus précisément, le projet vise à connaître les profils des professionnels en gestion philanthropique.

Résultats préliminaires du projet de recherche:Les professionnels de la gestion philanthropique“, Caroline Bergeron et Diane Alalouf-Hall (mai 2019)

Présentation à l’AQOCI, 13 février 2020, Avons-nous réellement saisi le potentiel des femmes dans le secteur de la philanthropie, Diane Alalouf-Hall.

De quelle manière l’image publique et la communication organisationnelle déterminent les pratiques philanthropiques des organisations touristiques ?

Centre régional du Québec

Responsable de projet: Élisabeth Robinot

Membres de l’équipe: David Zaragoza-Sanchez

Partenaires: Fondation Tourisme Jeunesse

Description du projet:

L’objectif global de ce projet de recherche est de continuer à développer les connaissances concernant les pratiques philanthropiques dans l’industrie touristique. Nous le ferons en accordant une importance centrale à la dimension de l’image publique de l’industrie ainsi qu’à la communication organisationnelle en liaison avec l’impact des critiques sociales et environnementales adressées à l’industrie du tourisme. Le projet actuel découle des résultats et des questionnements d’une première activité de recherche qui fut financée par PhiLab et dont les résultats sont en cours de publication. Ce premier travail nous avait permis d’identifier l’image publique de l’industrie et la communication en tant que facteurs influençant les pratiques philanthropiques. Le projet proposé présentement nous permettra de produire du matériel de support (une revue de littérature) pour le dépôt d’une deuxième demande de financement au CRSH à l’automne 2020.

Ce projet est découpé en deux phases :

  • Phase (1) soutenue par Philab permettra la réalisation d’une revue de littérature.
  • Phase (2) soutenue par la Fondation Tourisme Jeunesse se concentrera sur l’aide pour accéder au terrain de la recherche, la validation et la diffusion des connaissances.

Les retombées de ce projet de recherche sont doubles. D’une part, la recherche vise à combler un vide académique, puisque les recherches sur la philanthropie sont assez rares dans la littérature en tourisme. D’autre part, sur le plan pratique, notre contribution vise à améliorer l’efficience des stratégies de philanthropie corporative sur le plan de la communication.

Étude exploratoire sur les coûts opérationnels des fondations subventionnaires canadiennes au Québec

Centre Régional du Québec

Responsable de projet: Jean-Marc Fontan

Membres de l’équipe: Antoine Gervais

Partenaires: Fondation Béati

Description du projet:

Cette étude est le fruit d’une collaboration entre Philab-Québec et la Fondation Béati. Le déamrche de recherche est sous la supervision de Jean-Marc Fontam (UQAM, sociologie) et Jacques Bordeleua (Fondation Béati). Le questionnement de base vise à évaluer le poids représenté par les frais d’opération dans le budget global d’une fondation. Il s’agit de savoir

Comment savoir si une fondation philanthropique est bien gérée ? Si elle utilise les dons reçus de façon «responsable et optimale», afin d’accomplir sa mission et procurer au public le plus grand «avantage tangible» ? Souvent, pour juger de la gestion ou de la performance d’une organisation, les médias et les individus se baseront des ratios financiers, au premier rang desquels celui des frais de gestion: quel pourcentage de mon don revient au paiement de salaires, de locaux ou autres frais opérationnels ? Ces informations sont disponibles sur la base de données de l’Agence du revenu du Canada (poste «dépenses de gestion et d’administration»). Les médias s’y réfèrent périodiquement lors d’enquêtes sur le secteur de bienfaisance, s’en servant pour identifier les organisations modèles ou délinquantes, en fonction de l’interprétation du dit ratio. En général, plus le ratio de dépenses est faible (en deça de 35%, traditionnellement), plus l’organisation sera considérée favorablement- et inversement, s’il est élevé. Mais qu’en est-il dans les faits ? Qu’entend-on exactement par coûts opérationnels ou dépenses administratives ? Est-ce que les caractéristiques propres d’une fondation (type, taille, mission, etc.) affectent ce ratio, et comment ?

Philanthropic support for Canadian journalism: A road map

Centre Régional de l’Ontario

Responsable de projet: April Lindgren

Description de projet:  Philanthropie et média en Ontario

Rural Philanthropy: Mapping patterns of charitable giving in NL and the Atlantic Region

Centre Régional de l’Atlantique

Project Supervisor: Kelly Vodden

Team members: Leith Deacon, Darren Sheppard (Indian Bay Ecosystem Corporation), Miranda Ivany

Partners: Indian Bay Ecosystem Corporation (IBEC)

Project Description: The objective of this proposal is to contribute to knowledge generation in the philanthropic landscape of rural Newfoundland and Labrador (NL). We seek to map existing patterns of giving in NL and the Atlantic region, as well as to understand how the underlying cultural and historical contexts of these regions influence individual’s perceptions of the environmental sector and the potential implications it may have for philanthropic opportunities in this sector as a whole. More specifically, we will employ a case-study approach to examine the nature of philanthropic giving in the environmental sector to determine the potential for and of suitability of obtaining a charitable designation for small ENGOs in NL as a means of entering into the philanthropic ecosystem. Results will be used to enable the Indian Bay Ecosystem Corporation (IBEC) to make an informed decision about their charitable status and the implications on their organization’s long-term sustainability. Further, this case study will be used to explore the nascent nature of philanthropic giving in the environmental sector in both NL, and in Atlantic Canada  as a whole by providing a curated set of examples and explanations which help provide an understanding of the unique challenges and barriers (and perhaps opportunities) that exist for small rural ENGOs in NL and Atlantic Canada. Knowledge gained from the IBEC experience will be documented and widely shared within both the ENGO community in NL and Atlantic Canada more broadly through the PhiLab Atlantic Hub to help ENGOs that are going through, or may go through, a similar decision-making process in the future. Given the currently limited nature of philanthropic giving within the province this project and the understanding to be gained is expected to be particularly important.

Philanthropie Autochtone

Centre sectoriel des Premières Nations

Responsable du projet : Peter R. Elson

Membre de l’équipe : Juniper Glass

Organisme partenaire: Le Cercle

The Carnegie Foundation and Canadian Higher Educationt

Centre Régional de l’Ouest

Project supervisorDavid Peacock, Western Hub researcher, Community Service-Learning Director, University of Alberta

Team members: Professor Matthew Johnson, Ph.D., Director, Carnegie Foundation

Partner: The Carnegie Foundation

Project Description: The purpose of this research project is to work collaboratively with the Carnegie Foundation for Teaching and Learning to research in more detail the extent of its investments in Canadian higher education (including rationales, funding, partners and legacy).  Such knowledge may assist putting into historical perspective the current Community Engagement Classification project, and situate this work within a longer term trajectory of American influence and capacity building for the sector.

This knowledge may in turn be of use to the PhiLab as it examines more broadly the role of foundations more generally within Canada, and the work they have undertaken in co-creating the communities and political economies that have come to define the Canadian state and its nations.

United Ways Alberta and Manitoba and Emergency Management

Centre Régional de l’Ouest

Responsable du projet : Lynn Gidluck, Coordinator, Community Research Unit, University of Regina

Membres de l’équipe: Robyn Edwards-Bentz, CEO of the United Way of Regina and Brendan Anderson.

Organismes partenaires:

  • United Ways en Alberta, au Manitoba;
  • Red Cross Canada, BC et Alberta;
  • Équipes municipales et provinciales de préparation aux catastrophes naturelles.

Le but de ce projet de recherche est de déterminer dans quelle mesure les données du “211” peuvent jouer un rôle dans l’identification des tendances des interventions précédentes en cas de catastrophe afin d’aider à façonner l’intervention pour les futures catastrophes.  Est-ce que United Ways, par son soutien au “211”, peut contribuer à renforcer les capacités du secteur, à renforcer la collaboration, la coordination et les relations en reliant les organisations communautaires avant la survenue d’une catastrophe? Enfin, est-ce qu’il y a un potentiel d’intégration du “211” avec les organismes provinciaux de gestion des urgences?

Ce projet a aussi une dimension de recherche nationale.

Étude de la fondation Boeckh

Responsable de projet: Lucie Dumais

Membres de l’équipe:Jean-Marc Fontan, Tareq Hardan

Partenaires: PFC

Description du projet: L’entente porte sur la réalisation d’une activité de recherche exploratoire menée par l’équipe PhiLab en collaboration avec des personnes ressources de la FGB.L’équipe entend produire un document de recherche qui portera sur deux éléments: (1)Un portait de la Fondation, de sa création à aujourd’hui. Le portrait présentera une dimension analytique et descriptives sur les activités de la Fondation; (2)Une étude de cas sur un des projets menés par la Fondation à savoir : L’initiative des services intégrés pour les jeunes en Colombie-Britannique connue sous le nom Modèle Foundry. Il s’agira de dégager les principales caractéristiques de ce projet : éléments d’histoire ; description du modèle ; et plus particulièrement les collaborations qui prirent place dans ce projet entre différents acteurs dont le législateur public de la province.

Axe 4 : Philanthropie et justice sociale
L’engagement alimentaire citoyen dans la construction de modes d’approvisionnements alternatifs : le cas de Montréal

Centre régional du Québec

Responsable de projet: René Audet

Membres de l’équipe: Eliane Brisebois, Katia Scherer

Partenaires: Système alimentaire montréalais (SAM)

Description du projet: Le développement des systèmes alimentaires alternatifs illustre un mouvement pour une transition sociale et écologique du secteur alimentaire. Ces systèmes développent collectivement des économies et des modes d’approvisionnement alimentaires plus durables, c’est-à-dire, « économiquement viables, socialement soutenables et écologiquement responsables ». C’est le cas à Montréal où des initiatives en circuits courts se coordonnent en réseau sur différentes échelles territoriales. Ces initiatives sont des espaces propices à l’émergence d’innovations sociales et de nouvelles formes d’organisations et de pratiques (Seyfang, 2006). À cet effet, ces initiatives favorisent une version plus engagée de la consommation politique en favorisant des pratiques de citoyenneté alimentaire qui alimentent, en retour, le réseau alimentaire alternatif sous diverses formes .  Comme les pratiques associées à la citoyenneté alimentaire contribuent à orienter les économies alimentaires vers les principes de justice, de durabilité et d’équité, le rôle de ces pratiques dans la conciliation entre l’accès à l’alimentation et l’alimentation écologique mérite d’être questionné. Quelles sont les pratiques d’engagement pour la citoyenneté alimentaire à Montréal ? Quelles relations existe-t-il entre ces pratiques et la transition sociale et écologique du système alimentaire montréalais ? Quels rôles portent ces pratiques dans la conciliation entre accessibilité alimentaire et alimentation écologique ? Pour répondre à ces questions, nous nous intéressons à la relation dynamique entre citoyenneté alimentaire et mode d’approvisionnement en circuit court. Dans un premier temps, nous souhaitons comprendre comment prend forme la citoyenneté alimentaire dans la vie des gens à travers les actions individuelles et collectives liées à la mise en place de circuits courts. Dans un deuxième temps, nous souhaitons comprendre la participation de cette citoyenneté alimentaire dans les transformations sociales et écologiques en cours au sein du système alimentaire montréalais.

La diversité, l’équité et l’inclusion à partir de zéro

Recherche Pancanadienne

Responsable du projet : Jean-Marc Fontan

Membres de l’équipe : Adam Saifer

Organismes partenaires : PFC

Description du projet:

Les initiatives axées sur l’équité, la diversité et l’inclusion (ÉDI) sont de plus en plus courantes dans le secteur philanthropique canadien. Cependant, les études existantes sur l’ÉDI dans le secteur ont suivi une approche descendante en mettant l’accent sur : 1) les politiques et les pratiques des fondations telles qu’articulées par leurs employés et administrateurs, ou sur 2) les données recueillies par les fondations au sujet de leurs donataires. Par conséquent, nous disposons de très peu d’informations sur les perspectives des donataires travaillant sur des questions d’équité en ce qui concerne l’intégration de principes d’ÉDI par les fondations.

À compter de février 2020, Fondations philanthropiques Canada s’alliera à PhiLab et à la Fondation Chagnon dans le cadre d’un projet de recherche visant à combler ce manque de connaissances. Ce projet intitulé « La diversité, l’équité et l’inclusion à partir de zéro : l’expérience des donataires œuvrant en faveur de l’équité dans le secteur philanthropique canadien » sera dirigé par Adam Saifer, docteur en études culturelles, et Jean-Marc Fontan, docteur en sociologie.

En s’appuyant sur des interviews approfondis avec des dirigeants d’organismes canadiens bénéficiant de dons philanthropiques et se vouant à l’équité, ce projet :

  • documentera les difficultés rencontrées par ces donataires, de même que leurs réussites, à l’occasion de la mise en œuvre d’un cadre axé sur l’ÉDI, en mettant l’accent sur leur expérience sur le plan de l’obtention de dons des fondations, de la collaboration avec les fondations et de la démonstration des effets aux fondations;
  • se penchera sur les moyens adoptés par les donataires pour affronter, surmonter ou lutter contre ces obstacles et difficultés;
  • examinera comment ces informations de première main peuvent aider les fondations et les professionnels du secteur à mieux soutenir les donataires se vouant à l’équité à l’aide d’approches novatrices en matière d’élaboration de politiques, de programmes et d’actions de plaidoyer.

Ce projet s’échelonnera sur une période de douze mois et générera une série de rapports, de présentations et d’articles qui seront communiqués aux membres de FPC

Axe 5: Philanthropie et justice environnementale
Foundations and the Transition to a Future Good for People, Planet and Place: Partnership development and initial research

Recherche Pancanadienne

Responsable de projet: Jean-Marc Fontan

Membres de l’équipe: René Audet, Juniper Glass, Edouard Morena et Jacqueline Stol.

Partenaires: Canadian Environmental Grantmakers Association, Pegi Dover; Philanthropic Foundations Canada (PFC), Ines Chaalala; EDGE Funders Alliance, Arianne Shaffer; McConnell Foundation, Nicolina Farella et Annie Bérubé

Description du projet:  Face à l’urgence du changement climatique et des inégalités sociales, quel est le rôle des fondations subventionnaires ? La plupart des fondations dirigées par des colons au Canada ne semblent pas très préoccupées par la réorientation de leurs pratiques et de leurs investissements philanthropiques pour soutenir une transition juste – c’est-à-dire vers un avenir qui soit bon pour les gens, la planète et le lieu. Le CEGN et d’autres acteurs du secteur philanthropique se demandent comment les fondations peuvent contribuer à des changements plus rapides et plus significatifs en termes de cultures et de pratiques. Ce projet d’établissement de partenariats mobilisera des partenaires actuels et d’autres partenaires pour discuter et définir un programme de recherche lié à ce sujet. Les activités d’engagement comprendront des vidéoconférences et un rassemblement de fondations locales et internationales avec EDGE Funders Alliance à Montréal en novembre 2019. De plus, le projet comprendra une analyse initiale de la littérature grise et universitaire sur les principaux cadres de transition, y compris la ” transition juste “, qui pourra être utilisée pour analyser le rôle des fondations dans une telle transformation de la société. Le projet commencera également à recueillir de l’information sur les activités d’engagement et d’éducation en cours dans le secteur philanthropique canadien dirigé par les colons, qui appuie les changements de culture et de pratique. Enfin, le projet fera appel à des partenaires pour élaborer un plan de projet de recherche qui pourra être présenté au PhiLab pour financement et soutien. Cette première phase est une première étape dans ce qui devra devenir une initiative multi-étapes et multi-acteurs, car de nombreux acteurs sont déjà actifs ou devront être mobilisés pour soutenir un changement plus profond des fondations. Objectifs de la recherche: Faire participer les réseaux philanthropiques canadiens et les fondations à l’élaboration d’un programme de recherche sur le rôle des fondations dans une transition socio-écologique et économique juste. Produire une analyse documentaire qui identifie les principaux cadres de transition socio-écologique et économique, y compris la ” transition juste “, qui pourraient être utilisés pour de futures activités de recherche et d’engagement avec les fondations. Recueillir des informations initiales sur les approches et les activités déjà mises en œuvre et expérimentées pour influencer la culture et l’état d’esprit des organisations philanthropiques dirigées par les colons, en vue d’une transition juste. Élaborer un plan de recherche et une proposition de projet à présenter au PhiLab.

The role of philanthropic activity in supporting social sustainability in rural Newfoundland

Centre Régional de l’Atlantique

Responsable de projet: Roza Tchoukaleyska

Membres de l’équipe: Joan Cranston (Bonne Bay Cottage Hospital Heritage Corporation) , Dawn Pittman (Western Regional School of Nursing) et Samantha Young (Étudiante).

Partenaires: Bonne Bay Cottage Hospital Heritage Corporation

Description de Projet: This project will examine the role of philanthropic activity in supporting social sustainability in rural Newfoundland. A new health care social enterprise is being established in the town of Port aux Choix and the region of the Great Northern Peninsula. Through this project we will examine the potential of this social enterprise to spur philanthropic giving, create new partnerships with grant making foundations, and identify new models for community-based service provision in rural areas.

Case studies on private foundations contributing to sustainable development goals (SDGs) in Canada in innovative ways

Recherche Pancanadienne

Responsable du projet : Jean-Marc Fontan

Membres de l’équipe : Marta Rey-Garcia, and Rosane dal Magro

Organismes partenaires : UDC, Canadian Environmental Grantmakers’ Network (CEGN)

Description du projet:The project aims at understanding why, how and with which results private foundations can contribute to the SDGs in innovative ways. To our knowledge, there are no published studies attempting at empirical verification of the contribution of private foundations to SDGs. The goal of the project is to undertake a multiple case study of three/four private foundations (necessarily endowed; preferably corporate ones, for the sake of future international comparability) that are considered as best practices for their contribution to SDGs in Canada in innovative ways. The main headquarters of the foundation need not be in Canada: an international foundation with local activity in Canada could be included in the study.

The case studies will feedback Prof. Rey-Garcia own research project while at UQAM as a visiting researcher, entitled “Philanthropy oriented towards social innovation: antecedents, enablers and effects”. The latter self-funded research project combines theoretical and empirical research, in order to produce, validate and test the conceptual framework. During her visiting research at UQAM, she will use such conceptual framework to structure the interview questionnaire towards the case studies. After her visiting research at UQAM, Prof. Rey-Garcia’s project will feed back, in its turn, PhiLab future comparative research.

Thus the short-term goal of the project is to pilot a multiple case study (3-4 private foundations and their respective ecosystems). Its long-term goal is to produce comparative study tools that can be used in future collaborative projects between PhiLab and UDC.