L'appartenance au lieu et la philanthropie

L’appartenance au lieu et la Philanthropie

La théorisation conceptuelle de l’espace comme étant plus qu’une réalité géospatiale s’immisce dans diverses disciplines comme la géographie, la psychologie et l’anthropologie, parmi d’autres, et fait l’objet de discussions dans la littérature scientifique depuis déjà quelques décennies. Les décideurs politiques s’orientant vers une prise de décision fondée sur la recherche, il devient pertinent de considérer le rapport à l’espace comme un outil concret pouvant faciliter un engagement plus grand au sein du paysage philanthropique. Lorsqu’une personne commence à s’identifier à un lieu particulier, un attachement se crée envers ce lieu et un sentiment d’appartenance ou de signification se développe en elle. C’est cet attachement à un lieu associé à une identification face à ce lieu qui forme un rapport à l’espace cohérent chez l’individu.

Dirigé par le Centre Régional de l’Atlantique, ce numéro spécial porte sur l’édification des nations et sur la manière dont l’image de marque dans le contexte canadien renforce (ou affaiblit) les organisations philanthropiques. En outre, nous vous présentons des études récentes sur l’appartenance au lieu et la philanthropie dans les provinces maritimes canadiennes, et plus particulièrement à Terre-Neuve et au Labrador.