Danielle Poulin

Poste occupé:
Accompagnement-conseil
Organisation:
Caméo Consultation Inc
Type de formation (1):
Autre
Programme de formation (1):
MBA 2012 Spécialisation entreprises collectives ESG-UQAM
Types de professionnel-le:
Professionnels-les dans les associations professionnelles
Secteurs d'organisation:
Autre
Types d'organisation:
Oeuvres de bienfaisances (OB)

Pourriez-vous vous présenter ?

Avocate de formation, j’ai pratiqué le droit dix ans avant de choisir la philanthropie. Je suis mariée depuis 25 ans cette année, et mère de deux jeunes adultes. Comprendre le rôle de la philanthropie, contribuer à la réflexion sur une plus grande justice sociale par l’innovation et l’engagement citoyen sont devenus de véritables passions. J’ai créé en 2015 Caméo Consultation pour me consacrer à l’accompagnement des OBNL et organisations de bienfaisance ambitieuses qui veulent transformer le monde. J’ai depuis accompagné plus d’une quarantaine d’organisations. J’enseigne le cours Les campagnes de collecte de fonds au Certificat en gestion philanthropique à l’UdeM depuis 2016.

Qu’est-ce qui vous a amené à travailler en philanthropie ?

Un poste au service juridique de Bell Canada au début des années ’90 m’a menée au conseil d’administration de la Fondation canadienne du rein. Moins d’une décennie plus tard, je faisais le saut à temps plein dans le secteur, comme directrice des dons planifiés de la Fondation de l’hôpital de Montréal pour enfants. L’adhésion à une cause, le sentiment de contribuer à un projet plus grand que soit, la possibilité d’être créatif dans de nombreux aspects de mon travail sont les principaux éléments qui m’ont convaincue.

Pouvez-vous définir et expliquer en quoi consiste votre activité et/ou fonction au sein de votre organisation ?

Au quotidien, j’accompagne des OBNL et des organisations de bienfaisance pour qu’elles puissent profiter des leviers de l’économie du don privé au profit de l’intérêt général, ma définition préférée de la philanthropie. La réflexion stratégique autour de la question de l’impact social, l’adhésion à un modèle de gouvernance à valeur ajoutée, l’adoption d’un argumentaire qui corresponde aux nouvelles motivations des donateurs, l’optimisation des activités de collecte de fonds pour qu’elles soient le moins énergivores avec le plus de retombées constituent mes principaux mandats.

Quelle est votre formation professionnelle ? Est-ce pertinent dans le cadre de votre engagement philanthropique ? Pourquoi ?

Avocate, barreau 1987 Université Laval ; MBA 2012 Spécialisation entreprises collectives ESG-UQAM ; de nombreuses formations de plusieurs jours : Moves Management – Charitable Institut ; Planned giving, Banff Institut ; Gouvernance des OBNL Institut des administrateurs de sociétés. Toute ma formation est pertinente, en ce qu’elle me fournit des outils d’analyse qui optimise l’exercice de l’art de créer des relations durables avec sa communauté d’alliés. Le travail en philanthropie s’effectue dans les mêmes fonctions que dans toute entreprise, gestion des ressources humaines, financières et matérielles, gouvernance, marketing…toute formation qui permet de développer ses habiletés de gestion est pertinente. Mais il faut aussi prendre le temps d’approfondir les éléments différenciateurs (valeurs, impact social, transformation durable, respect et implication des usagers comme parties prenantes…)

Parlez-nous rapidement de votre parcours professionnel ?

Je suis devenue présidente de la Fondation canadienne du rein – section Québec en 1997, poste qui m’a permis d’être identifiée par une chasseure de tête, à la recherche d’une professionnelle pour la direction des dons planifiés à la Fondation de l’hôpital de Montréal pour enfants. Près de 4 ans plus tard, j’ai obtenu le poste de directrice générale de la Fondation de l’Hôpital Haut-Richelieu Rouville, que j’ai occupé pendant près de 10 ans. C’est au cours de cette période que j’ai entrepris le MBA Entreprises Collectives de ESG, complété en 2012. J’ai rejoint les rangs de Opération Enfant Soleil comme vice-présidente développement financier en 2013, qui m’a menée à la création de Caméo Consultation en 2015.

Quels sont les défis et enjeux liés à vos fonctions en philanthropie ?

Les organisations que j’accompagne ont généralement des ressources extrêmement restreintes et une pression de performance importante. Investir du temps pour transformer la culture de l’organisation, évaluer sa capacité interne, être créatif et agile à une époque qui l’exige, est particulièrement exigeant. L’adhésion de la gouvernance à une vision ambitieuse, qui nécessite que les administrateurs se mobilisent, est un autre des enjeux rencontrés.

Comment définissez-vous la philanthropie aujourd’hui ? Comment cette définition influence-t-elle votre façon de travailler ?

La philanthropie, l’économie du don (de temps, d’argent, de ressources) privée au profit de l’intérêt général se transforme rapidement. Elle quitte la sphère de la charité pour entrer dans celle de l’investissement social. La question démocratique (est-ce que les détenteurs de ressources sont ceux qui décident ?) l’inclusion des parties prenantes, en particulier des bénéficiaires, la mesure de l’impact, la pérennisation des transformations, la question des dons affectées à des projets spéciaux qui ne contribuent pas suffisamment aux opérations courantes….toutes ces questions et bien d’autres doivent trouver des réponses pour que la philanthropie puisse pleinement contribuer à la transformation du monde. Et que son action se décloisonne pour pleinement intégrer l’écosystème de l’innovation sociale et de l’économie sociale.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite exercer votre profession/activité ?

Formez-vous, soyez curieux, réseautez, questionnez le statu quo, faites preuve d’audace et de créativité. Et projetez-vous dans une vision d’un monde meilleur. Everybody wants to change the world… Vous pouvez devenir le catalyseur et le facilitateur de cette motivation.

Une dernière chose à ajouter ?

Merci de cette opportunité de présenter la philanthropie. Encore aujourd’hui, je me fais souvent demander ce que ça veut dire. L’espace désormais consacré à la philanthropie dans les grands médias témoigne de la pertinence de ce secteur aujourd’hui, plus que jamais. Il y a assez de ressources et d’intelligence pour transformer – et mettre fin – aux enjeux sociaux qui nous appauvrissent tout. La philanthropie fait partie de la solution.

Système de tri

Soumettre votre profil

Soumettez votre profil pour faire partie des portraits de philanthropie.

Soumettre un profil

Liste complète

Pour voir la liste complète des portraits, cliquez sur ce bouton.

Liste complète