Anne-Laure Marcadet

Poste occupé:
Coach professionnelle, stratège, conseillère en développement organisationnel
Organisation:
Inspiration Coaching
Type de formation (1):
Autre
Programme de formation (1):
Formations en droit, en gestion, en coaching et en philanthropie
Types de professionnel-le:
Professionnels-les dans les entreprises et les cabinets de conseils
Secteurs d'organisation:
Autre
Types d'organisation:
Oeuvres de bienfaisances (OB)

Pourriez-vous vous présenter ?

Après 15 ans à travailler comme gestionnaire et coach dans les secteurs publics et associatifs, j’ai décidé de devenir travailleuse autonome. J’accompagne notamment des OSBL et des fondations pour les aider à renforcer leur bonne gestion afin de consolider leur crédibilité auprès des bailleurs de fonds et des donateurs. Je peux ainsi mettre à profit mes expériences diversifiées en santé et services sociaux en tant que gestionnaire et également comme conseillère en développement chez un bailleur de fonds. Ma triple expertise en coaching, développement organisationnel et philanthropie me permet d’accompagner les organisations de manière globale en leur permettant de prendre le recul nécessaire pour ajuster leur vision et implanter des actions concrètes afin d’inspirer confiance dans leur communauté.

Qu’est-ce qui vous a amené à travailler en philanthropie ?

En arrivant au Québec il y a maintenant 10 ans, je souhaitais compléter ma formation afin de mieux comprendre le fonctionnement du secteur communautaire et philanthropique. J’ai donc décidé de m’inscrire à une des premières cohortes du certificat en gestion philanthropique. J’ai eu le plaisir d’y recevoir le prix du doyen.
Par la suite, je me suis retrouvée à travailler non pas en collecte de fonds mais en allocation de fonds, ce qui m’a permis de bien comprendre les mécanismes de décision des bailleurs de fonds.

Pouvez-vous définir et expliquer en quoi consiste votre activité et/ou fonction au sein de votre organisation ?

Outre mes fonctions de coaching, formation et planification stratégique, j’ai un volet conseil au niveau des demandes de financement majeures auprès de bailleurs de fonds institutionnels ou de fondations.
Je souhaite que les organismes inspirent rapidement confiance. Je les aide à mettre en place ou renforcer leurs mécanismes internes pour démontrer une gestion intègre et rigoureuse ainsi qu’à identifier des projets porteurs de sens pour répondre aux besoins des membres. Je les assiste au besoin dans la rédaction des demandes afin qu’ils démontrent de manière claire et efficace la pertinence de leur demande ainsi que la solidité de leur gestion et de leurs mécanismes de gouvernance.

Quelle est votre formation professionnelle ? Est-ce pertinent dans le cadre de votre engagement philanthropique ? Pourquoi ?

Je suis formée en droit, en gestion, en coaching et en philanthropie. Dans le cadre de mon engagement philanthropique, j’alterne régulièrement entre ces différentes expertises :

Le coaching, pour permettre aux organismes de trouver la solution la plus adaptée à leurs besoins, voir les angles morts et sortir des sentiers battus
Le conseil en gestion, en leur fournissant des outils complets de gestion (ex : politiques, outils d’analyse…)

Et bien sûr la philanthropie pour arrimer la stratégie avec des actions concrètes au niveau de leurs activités de collecte de fondsJ’ai évolué de la gestion financière vers l’administration et la reddition de projets, puis au Québec dans l’organisation de campagnes multi-segments puis auprès de grands donateurs. L’humain reste au centre de mes enjeux.

Parlez-nous rapidement de votre parcours professionnel ?

J’ai travaillé pendant environ 7 ans comme directrice de résidence pour aînés et de services sociaux pour la politique municipale en France. Puis j’ai continué mon engagement auprès des aînés et des proches dans diverses organisations, notamment auprès d’un bailleur de fonds. Je travaille depuis bientôt 3 ans comme travailleuse autonome.

Quels sont les défis et enjeux liés à vos fonctions en philanthropie ?

Étant extérieure aux organisations avec lesquelles je travaille, je ne rencontre pas de défis majeurs liés à ma fonction. Par contre, je remarque une difficulté pour les organismes à accéder à du financement pérenne ainsi qu’une volonté de nouveauté des donateurs et des bailleurs de fonds, ce qui rend parfois difficile de couvrir des besoins de bases des membres ou des usagers.

Comment définissez-vous la philanthropie aujourd’hui ? Comment cette définition influence-t-elle votre façon de travailler ?

La philanthropie est une manière de montrer son soutien, financier ou matériel, à une cause qui nous est chère. J’aimerais revenir à une philanthropie un peu plus désintéressée, notamment de la part des entreprises, en revenant à une culture du don qui est de donner sans rien attendre en retour en termes de la visibilité.
J’aimerais garder par contre le côté rigoureux de la reddition de comptes et de l’évaluation qui consiste à mieux documenter et démontrer les changements que le soutien financier a pour les membres et dans la communauté.

Cela me conforte dans l’idée de miser sur la transparence, la rigueur et le renforcement de bonnes pratiques de gestion tout en gardant solidement en tête ce qu’est l’esprit du don. Les dirigeants du secteur philanthropique doivent donc trouver comment continuer à innover, progresser et intégrer de nouvelles pratiques de gestion, sans perdre leur âme qui est le soutien de la communauté.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite exercer votre profession/activité ?

Démontrer de la rigueur, de l’intégrité et être prêt à aller au-delà des heures mentionnées dans les contrats.
Travailler au renforcement de l’autonomie des organismes, afin qu’ils ne soient pas dépendants de l’expertise d’un consultant externe. Et l’essentiel : croire que l’on peut faire une réelle différence et travailler avec son cœur.

Une dernière chose à ajouter ?

Le défi des organismes est d’arriver à répondre aux besoins de leurs membres et aux attentes des donateurs tout en restant fidèles à leur mission et à leurs valeurs.
C’est en conciliant intégrité, cohérence, rigueur et bienveillance qu’ils devraient y arriver.

Système de tri

Soumettre votre profil

Soumettez votre profil pour faire partie des portraits de philanthropie.

Soumettre un profil

Liste complète

Pour voir la liste complète des portraits, cliquez sur ce bouton.

Liste complète