Daniel Cauchon

Poste occupé:
Président et Chargé de cours
Organisation:
Danicau Services Conseils et Université de Montréal
Type de formation (1):
University (Bachelor's Degree)
Programme de formation (1):
baccalauréat en communications
Type de formation (2):
Other
Programme de formation (2):
Une scolarité de deuxième cycle en administration
Professional Types:
Professionnels-les de formation
Organisation Sectors:
Avancement de l’éducation
Organisation Types:
Autres

Pourriez-vous vous présenter ?

Plus de trente années d’expérience à titre de gestionnaire dans le secteur des organismes de bienfaisance et à but non lucratif, principalement dans les secteurs de la santé et de l’action communautaire. Solide expertise en développement des compétences pour administrateurs et employés. Chargé de cours au Certificat en gestion philanthropique de L’Université de Montréal depuis 2012.

Qu’est-ce qui vous a amené à travailler dans le secteur de la philanthropie ?

Principalement donner un cours obligatoire (PHE 2010A) dans le cadre du Certificat en philanthropie de la Faculté d’éducation permanente de L’Université de Montréal. L’objectif de ce cours est de faire connaître aux étudiants la spécificité des organismes de bienfaisance, les aspects légaux et fiscaux reliés à ces organismes, les règles de gouvernance qui s’appliquent au secteur de la philanthropie et certains outils nécessaires pour assurer un contrôle et une gestion optimale des bénévoles et des dons obtenus des donateurs.

Quelle est votre formation professionnelle ? Est-ce pertinent dans le cadre de votre engagement philanthropique ? Pourquoi ?

J’ai complété un baccalauréat en communication et une scolarité de deuxième cycle en administration. De plus j’ai participé à de nombreux séminaires offerts par : Centraide Canada, Imagine Canada (autrefois Canadian Center for Philanthropy), l’Université de Wisconsin, L’AFP, L’APGP et les HEC pour en nommer quelques uns.

J’estime la formation comme étant essentielle pour tous ceux et celles qui œuvrent dans le secteur de la philanthropie. Ma formation de base m’a grandement été utile pour mes fonctions de gestionnaire, mais la connaissance et l’expertise en philanthropie je les ai acquises dans les séminaires spécialisés.
La formation est quelque peu problématique en philanthropie car les employeurs (principalement les conseils d’administration des OBE) y accordent peu d’importance et bien souvent, la sous estime. Si la formation est fondamentale pour maintenir et améliorer la compétitivité des entreprises, je m’explique mal que ce soit différent dans notre secteur !

Parlez-nous rapidement de votre parcours professionnel ?

Je travaille dans le secteur de la philanthropie depuis 1984. J’ai été directeur général de la Fondation de l’Hôpital du Saint-Sacrement, membre fondateur du Conseil provincial de la Fondation des pompiers du Québec pour les grands brûlés (Loto pompier) et trésorier fondateur de la Coalition priorité Cancer au Québec. J’ai assumé de 1998 à 2011, les fonctions de président et chef de la direction à la Fondation québécoise du cancer, un organisme ayant plus de 70 employés, un siège social à Montréal et 5 centres de services au Québec. Depuis 2011 j’occupe le poste de président chez Danicau Services Conseils, une firme spécialisée dans les services de consultation en gestion de Fondations et d’organismes à but non lucratif, de recrutement de cadres et de directeurs généraux. Depuis 2012 je suis chargé de cours au Certificat en gestion philanthropique de L’Université de Montréal.

Quels sont les défis et enjeux liés à vos fonctions pour le secteur philanthropique ?

Faire valoir l’importance d’une solide formation et appuyée sur les fondements de la philanthropie, afin d’assurer une compétence chez les permanents des OBE et d’améliorer l’efficacité des OBE.
Transmettre une formation de qualité basée sur une réelle connaissance du secteur de la philanthropie et appuyée par des expériences concrètes.

Comment définissez-vous la philanthropie aujourd’hui ? Comment cette définition influence-t-elle votre façon de travailler ?

La philanthropie permet une coopération essentielle entre les différentes strates de la société et permet à ceux et celles, qui souhaitent s’investir dans leur communauté, d’œuvrer pour des causes qui les interpellent. Elle permet également aux plus nantis et à ceux qui le désire, de contribuer significativement à l’amélioration des conditions de vie au sein de la société.

Quels conseils donneriez-vous à une personne qui souhaite exercer votre profession/activité ?

D’être à l’affût de ce qui se passe dans le secteur, de s’inscrire à un programme de formation continue afin d’améliorer ses connaissances et son expertise et de rejoindre une association professionnelle en philanthropie (comme l’APGP) , afin d’établir un réseau de contacts et échanger avec des collègues, qui œuvrent dans le même secteur.

Content filter

Submit a profile

Submit your profile to become a part of the philanthropy profiles.

Submit your profile

Complete list

To see a complete list of profiles, click on the button below.

Complete list