Éditorial : Philanthropie environnementale : l’enjeu des changements climatiques dans le cadre de la COP26

Par Jean-Marc Fontan , Co-directeur du PhiLab
19 octobre 2021

Cet éditorial introduit notre dossier spéciale d’octobre 2021 sur la philanthropie et la COP26.


À Glasgow, du 31 octobre au 12 novembre prochain, se tiendra une nouvelle édition de la Conférence des parties (COP26) à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques. Sous le grand titre mobilisateur « Uniting the world to tackle climate change », cette conférence mobilisera les parties prenantes autour de quatre grands objectifs :

  • atteindre les cibles de zéro émission d’ici 2050 et d’élévation de 1.5 degrés de la température ;
  • s’adapter afin de protéger les habitats naturels et les communautés ;
  • mobiliser la finance ; et,
  • travailler ensemble pour atteindre ces grands buts.

L’appel lancé par la COP26 renoue avec les appels des précédentes COPs. Il invite tous les acteurs – privés, publics et sociaux – de se joindre au mouvement global de lutte contre les changements climatiques. Notons que la COP26 prend place dans un contexte à la nouvelle normalité de vivre avec la COVID19. Une situation qui rappelle la profondeur des inégalités qui divisent le monde entre pays riches et pays pauvres. À titre indicatif, au début octobre, la population du Royaume-Uni, pays hôte de la COP26, est vaccinée à presque 68% alors que celle de l’Inde l’est à 20%.

Qu’en est-il de la réceptivité de cet appel pour le milieu philanthropique subventionnaire?

Cette édition spéciale de notre mensuel, consacrée aux liens entre les COPs et la philanthropie, entend répondre à cette question. Nous le ferons de différentes façons.

Dans un premier temps, à l’aide d’une capsule vidéo en deux séquences, Catherine Viens, de l’UQAM, introduira les COPs, leurs modalités de fonctionnement et les enjeux particuliers de la COP26. Ce premier volet de la capsule vidéo ouvre le chemin à une présentation d’Édouard Morena (London School of Economics) qui rappelle le lien historique entre la question environnementale et le travail réalisé par de grandes fondations subventionnaires. Sont alors abordés les enjeux qui se présentent actuellement pour la philanthropie subventionnaire impliquée pour lutter activement contre le réchauffement climatique. Enfin, Morgane Pellerin a regroupé les informations présentées par Catherine et Édouard sous la forme d’une infographie en trois planches.

Dans un deuxième temps, Benjamin Bellegy (WINGS) introduit l’appel de son organisation lancé au milieu philanthropique international afin qu’il s’engage de façon plus intense et concrète dans le soutien des actions à mener pour lutter contre les changements climatiques induits par les activités humaines. La présentation de son appel est suivie d’un texte de David Grant-Poitras (UQAM), lequel introduit la version canadienne de l’appel lancé par WINGS.

Dans un troisième temps, les propos de Karel Mayrand (Fondation du Grand Montréal) sur le lien entre philanthropie et COP, sont présentés sous la forme d’une entrevue. Karel Mayrand présente de façon concrète les efforts déployés par des fondations, dont celle du Grand Montréal. Les efforts prennent la forme de projets, d’initiatives menées en partenariat ou de décisions stratégiques.